Cette page a été réalisée par les élèves et enseignants
du groupe scolaire AUGUSTE BOYER des MILLES

Noël en Provence

La Sainte-Barbe

La bûche de Noël

Le sapin de Noël

Les treize desserts

La crèche

L'Epiphanie

Le santonnier et les santons

La Saint-Barbe

La légende raconte qu'au 3ème siècle,
une jeune fille du nom de Barbe, d'une très grande beauté,
voulut prier Dieu plutôt que de se marier.
En apprenant que Barbe s'était faite baptiser,
son père, fou de rage, la fit enfermer et la maltraita.
Lorsque la jeune fille, très faible, fut sur le point de mourir,
un violent orage éclata, et la foudre frappa à mort son père
et tous ceux qui l'avaient faite souffrir.

La Sainte-Barbe est un jour heureux pour les Provençaux.
Il marque le début des festivités de Noël.
On la fête tous les 4 décembre en mettant des grains de blé
et/ou des lentilles sur un lit de coton et d'eau,
dans une soucoupe placée au dessus de la cheminée.
Si, le jour de Noël, ces graine germent bien,
ils présagent une bonne récolte, de l'argent…
en tout cas bonne chance !

retour en haut de page

Le sapin de Noël

A Noël, nous achetons un arbre dont le nom est sapin .
Nous l'installons dans la maison ou dehors, et nous le décorons
de boules, de guirlandes ou de guirlandes lumineuses.
Le soir du réveillon de Noël, nous déposons nos souliers au pied du sapin. Pendant que nous dormons, le Père Noël
vient déposer les cadeaux au pied du sapin.

Le Père Noël est un monsieur qui nous apporte les cadeaux
de la liste que nous lui avons envoyée. Il habite au Pôle Nord.
Pour venir déposer les cadeaux au pied du sapin,
il passe par la cheminée.

retour en haut de page

La crèche

La crèche représente le village provençal avec ses habitants,
le meunier, le rémouleur, l'aveugle et son fils, la porteuse d'ail,
le porteur de fagot, le berger, la boulanger, le puits,
le moulin, le mas….

Les familles attendent la foire aux santons pour compléter la crèche qui est faite dans chaque maison avant Noël,
avec de la mousse et des petits arbustes ramassés en colline.

retour en haut de page

Le santonnier et les santons

Le mot "santon" vient du provençal "Sant"
et du diminutif "oun", "Petit Saint".
Ces petites figurines représentent la vie
et l'histoire des provençaux.

Sais-tu comment naît un santon ?
Pour faire un santon, le santonnier fabrique d'abord
un modèle en argile crue qu'il fait de ses mains,
puis il fabrique un moule en plâtre.
Le santon est alors moulé avec de la terre, mais pas n'importe laquelle. On choisit de la terre de Provence, très fine, là où l'argile est belle et abondante. Une fois fait et séché, le santon cuit au four à une température de 1000 degrés avant d'être peint.

En plus des santons traditionnels (Marie, Jésus,Joseph…)
on trouve tous les petits métiers du 19ème et 20ème siècle :
le rémouleur, les bergers… Parmi les plus connus, on trouve le ravi, les bras en l'air qui se réjouit de la naissance de Jésus.

retour en haut de page

La bûche de Noël

"Allumer le feu"
La fantastique nuit de Noël commence par le cacho-fio.
Ca veut dire "mettre le feu à la buche" en provençal.
Alors choisis une belle bûche, mais attention, la tradition veut que celle-ci soit en bois fruitier comme le cerisier ou l'olivier.
Quand tu as trouvé ce qu'il faut, fais trois fois le tour de ta maison avec la bûche. Tu peux maintenant allumer le feu.

Sais-tu qu'autrefois on allumait la bûche en faisant des souhaits?
En voici un exemple : "Oh feu sacré ! Que tout bien entre ici,
que les femmes enfantent, les chèvres chevrotent, les brebis agnellent, qu'il y ait beaucoup de blé et de farine,
et de vin une pleine cave."
Aujourd'hui, le rondin de bois est souvent remplacé
par une bûche glacée !…

retour en haut de page

Les treize desserts

Pour terminer le repas, nous mettons sur la table
un panier en osier ou une boîte qui a des tiroirs.
A l'intérieur sont disposés "les treize desserts".
Il y a d'abord les "quatre mendiants" :
les noix, les amandes, les raisins secs, les figues.
Il y a aussi des confiseries : les chocolats,
les calissons d'Aix, la spécialité de notre ville,
les fruits confits, le nougat blanc et le nougat noir.
Il y a aussi quelques fruits comme les pommes,
les mandarines, les oranges.
Il y a aussi des pâtisseries : la fougasse,
la pompe à l'huile qui sont disposées sur un beau plateau.

L'important est qu'ils proviennent tous de la terre provençale.
En général, la tradition veut que les treize desserts soient dégustés après la messe de minuit.
On dit qu'ils représentent le Christ avec les douze apôtres.

retour en haut de page

L'Epiphanie

Cette fête célèbre la marche des trois rois mages symboles des trois continents que l'on connaissait à l'époque, l'Afrique, l'Asie et l'Europe. Ils s'avancent vers l'enfant Jésus afin de déposer à ses pieds leurs cadeaux. Ce sont de l'encens, de la myrrhe et de l'or.

Le jour de l'Epiphanie, on mange un gâteau
en forme de couronne : le gâteau des rois.
A l'intérieur, une fève y a été cachée.
On coupe le gâteau et on le distribue :
chacun ouvre sa portion et celui qui a la fève est proclamé roi.